1, Rue du Capitole - 11100 Narbonne

phone04.68.32.80.90

emailsevigne.admin@wanadoo.fr

Saint-Jacques de Compostelle (Avril 2018)

Article plus ancien - Article plus récent

Nous y voilà !

Contre toute attente, la nuit s'est bien passée ; en revanche le réveil a été un peu brutal, entre autres à cause des "beuglements" de M. Lavoué. Après un petit-déjeuner expédié en vitesse, nous sommes partis de nuit dans une purée de pois totale. Nous avons donc cheminé à tâtons dans une vaste forêt aux allures pittoresques, digne de Tolkien : de grands eucalyptus perdaient leur écorce et le sol détrempé et boueux nous happait les pieds, le tout dans un savant flou artistique ménagé par la brume. Nous avons quand même pris une réelle collation aux alentours de dix heures dans une auberge. Après avoir marché quelques kilomètres, il était déjà temps de déjeuner : le repas s'est passé sous un kiosque à musique, à l'abri de la pluie. Jade K. a eu un soudain élan de solidarité et a partagé son casse-croûte avec un sans-abri qui vendait de petits objets réalisés à base de fil de fer et de perles. Après cet instant d'émotion, nous avons repris le chemin en direction du Mont de la Joie, que nous avons atteint au ter

me d'une procession silencieuse censée nous aider à dresser un bilan sur ce pèlerinage. Le Mont de la Joie est une étape importante pour chaque pèlerin car, de là, nous apercevons Santiago. Après avoir entonné quelques chant à son sommet, nous sommes enfin arrivés à notre destination.

Nous nous sommes d'abord dirigés vers la grande cathédrale, devant laquelle nous avons pris un goûter et quelques photos. Nous sommes ensuite allés donner nos créanciales à l'Office des pèlerins afin d'obtenir nos Compostelas. Pour continuer, nous avons visité la cathédrale, dans laquelle nous avons assisté à la messe des pélerins de dix-neuf heures trente. Entre la visite de ce lieu et la messe, les professeurs nous ont laissé un temps libre dans le centre-ville. Nous en avons profité pour aller dans des boutiques de souvenirs, pour nous désaltérer dans des cafés et ou pour manger des tapas dans des troquets. C'est seulement après toutes ces péripéties que nous avons découvert notre superbe et gigantesque auberge : le Seminario minor. Certains se sont couchés tôt et d'autres ont un petit peu veillé après avoir mangé. Nous avons dormi dans des lits, pour une fois non superposés. Nous sommes plusieurs à penser que c'était la meilleure auberge de tout le séjour.

Article écrit par LUKA et LOUIS le 11/04/2018

Article plus ancien - Article plus récent

 

Articles

07/04/2018 - Top Départ !

08/04/2018 - Une expérience bien "encrée" dans la peau

09/04/2018 - Doucement, mais sûrement

10/04/2018 - Sains, saufs et trempés.

11/04/2018 - Nous y voilà !

12/04/2018 - Nous sommes de retour !

Pour nous contacter

languagewww.institutionsevigne.net

emailsevigne.admin@wanadoo.fr

home1 rue du Capitole, 11100 Narbonne

phone04.68.32.80.90