Pour nous Contacter

  |  www.institutionsevigne.net

  |  sevigne.admin@wanadoo.fr

  |  1 rue du Capitole, 11100 Narbonne

  |  04.68.32.80.90

C'est le retour!…

Après une nuit assez calme ce matin le réveil est fixé à 5 heure, heure locale, cela veut dire 4 heure à Narbonne et nous savons tous que la journée sera longue jusqu'au retour en Occitanie et puis ce soir il faudra raconter à la famille et aux amis toutes les péripéties du voyage. Le lever se déroule dans de bonnes conditions et quand chacun descend à la salle à manger il est accompagné de sa valise. Nous finissons de prendre notre petit-déjeuner quand Dimitri arrive pour nous accompagner à l’aéroport.

Nous arrivons dans l’enceinte aéroportuaire par une autoroute, la structure est gigantesque, il paraît même que l’aéroport d’Athènes est le deuxième plus important après celui de Francfort. Nous quittons Dimitri, notre guide-chauffeur, après une certaine émotion ; nous avons rencontré vraiment une belle personne.

Nous entrons dans le hall et notre première tâche est l’enregistrement. Nous passons devant plusieurs guichets où nous déposons les sacs et valises qui vont voyager en soute et nous parcourons une distance très respectable dans les bâtiments pour arriver au contrôle de sécurité. Le rituel recommence et chacun de vider ses poches, d’enlever la ceinture, de poser la montre dans la corbeille, etc…

Nous faisons une halte dans le hall commercial de la zone Duty Free et plusieurs d’entre nous procèdent à leurs derniers achats. Enfin l’heure de l’embarquement a sonné. Nous montons dans un bus qui nous mène à l’avion et chacun de s’installer à sa place.

 

Après les recommandations de sécurité données par les hôtesses l'appareil se met en mouvement. L’avion s’aligne en bout de piste, se stabilise et brutalement les réacteurs vrombissent et font éclater leur puissance et l’accélération de l’aéronef nous plaque sur les sièges et puis enfin l’avion se cabre et s’élève au-dessus du sol.

 

 

Nous survolons des paysages relativement désertiques et des chapelets d’îles plus ou moins grandes défilent sous nos yeux et puis au bout d’un certain temps de vol sous la carlingue de l’avion il n’y a que de l’eau d’un superbe bleu, parfois parsemé de quelques moutons nuageux.

 

Comme à l’aller nous traversons le sud de l’Italie et puis la Sardaigne. Alors que ciel devient de plus en plus chargé de nuages nous approchons des côtes espagnoles qui annoncent le terme du voyage. Nous survolons une partie du port de Barcelone avant de nous poser sur la piste, l’atterrissage est réussi avec une grande maestria par le commandant de bord. Nous quittons l’appareil, récupérons nos valises et trouvons le chauffeur du bus qui va nous ramener dans nos pénates narbonnaises.

Sur le chemin du retour nous faisons une pause repas sur l’autoroute et il est aux environs de 16 heures quand le bus arrive à la gare routière. Les parents sont là pour accueillir leurs enfants. C’est alors que chacun part dans telle ou telle direction, et pour les jeunes, profiter des vacances pour bien récupérer du voyage afin d’être en pleine forme pour affronter le reste de l’année.

 

Les responsables du voyages ont passé un très agréable séjour, ils remercient et félicitent tous les élèves pour leur attitude, à quelques très rares exceptions, pendant cette semaine. Nous avons essayé de vous relater le séjour tel que nous le ressentions en associant culture et bonne humeur. Merci à vous tous qui avez lu ces quelques lignes qui parfois ont rencontré quelques difficultés techniques pour traverser la mare nostrum et arriver jusque sur vos écrans.

Bonnes vacances à tous !


 

Articles plus récent Articles plus anciens